Responsabilité Sociétale des Entreprises : RSE

Le projet final de norme internationale ISO 26000 a été approuvé à une large majorité (93 %) par les pays et organisations membres de l’ISO.
99 pays ont collaboré à la création de la norme parmi lesquels certains ont quand même voté contre comme : Les États-Unis, Cuba, l’Inde, le Luxembourg, la Turquie. On peut donc quand même dire que l’ISO 26000 est issue d’un consensus.

 

L’ISO 26000 présente des lignes directrices pour tout type d’organisation cherchant à assumer la responsabilité des impacts de ses décisions et activités. Elle définit la responsabilité sociétale comme :
Responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui:

  • contribue au développement durable y compris à la santé des personnes et au bien-être de la société
  • prend en compte les attentes des parties prenantes
  • respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales
  • est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations

Elle décrit deux pratiques absolument fondamentales de responsabilité sociétale que sont:

  • l’identification des impacts des décisions et activités de l’organisation au regard des questions centrales de l’ISO 26000
  • l’identification des parties prenantes et le dialogue avec celles-ci

Ces deux pratiques visent à déterminer les domaines d’action pertinents et prioritaires à partir :

  • Des impacts sur l’ensemble de la chaîne de valeur (cycle de vie de l’activité/produit/service)
  • De la prise en compte systématique des 7 questions centrales
  • D’un périmètre étendu de sa responsabilité au sein de sa sphère d’influence
  • De ses parties prenantes

 

La norme insiste beaucoup sur la notion de politique, de déploiement et de résultats.
Cette norme étant une norme de lignes directrices et non d’exigences, elle n’est pas « certifiable » puisqu’on ne peut pas vérifier la conformité d’une mise en œuvre par rapport à des exigences.
Muni de ces lignes directrices, ll est alors possible de s’évaluer, par rapport à un référentiel d’exigences construit par BCS et AVRS (Association pour la Valorisation de la Responsabilité Sociétale).


 

Actualités

  • ILS CONTINUENT DE NOUS FAIRE CONFIANCE

    STVI : Exploitation des remontées mécaniques VAL D’ISÈRE LEFRANCQ PACKAGING : Impression et façonnage destiné à l’industrie pharmaceutique et agro-alimentaire. GILLES MOREL : […]

    vendredi 26 juillet 2019
  • BCS-CERTIFICATION devient le partenaire de la certification QSE de GRANULATS VICAT

    Depuis plus de 30 ans, Granulats Vicat, qui exploite en France une cinquantaine de carrières et plusieurs centres de recyclages […]

    mardi 23 juillet 2019
  • BCS CERTIFICATION LEADER FRANCAIS DE LA CERTIFICATION HYPERBARE

    BCS CERTIFICATION vient d’être accrédité officiellement par le COFRAC pour la certification des entreprises de travaux HYPERBARES mention A et […]

    vendredi 19 juillet 2019
  • BCS CERTIFICATION – EFSOAA : AUDIT de SUIVI de L’Ecole de Formation des sous Officiers de l’Armée de l’Air

    L’école de formation des sous-officiers de l’armée de l’air, implantée sur la base aérienne 721 de Rochefort Saint-Agnant depuis 1978, […]

    vendredi 31 mai 2019